Langues de Fronde, c’est (pas) fini ? Avis aux repreneuses !

Cela fait un petit moment que notre collectif Langues de Fronde tente des choses, se questionne, rebondit, se raccroche, s’espace, se réunit, se reréunit, et là.. comme un besoin de pause, comme un besoin de laisser place, de s’élancer toutes vers d’autres choses.

Nous tenons ce créneau féministe sur FPP depuis bientôt 10 ans, il y a eu des moments très forts, magnifiques, de surprises, liés à la magie du direct et à celle d’un collectif qui n’a eu de cesse de se recomposer.

Alors oui, mais comment on sait quand c’est la fin ? La fin de quoi d’ailleurs ? Du groupe actuel qui tient l’antenne une fois par mois sur FPP dans l’émission Langues de Fronde, c’est maintenant chose dite. La fin du créneau sur FPP ? POINT DU TOUT ! car la question c’est aussi : comment transmettre, passer le relai, filer l’antenne, faire circuler le micro, permettre à d’autres après nous de donner de la voix, donner un coup de main quand y a besoin, accueillir la nouveauté à venir.

Pour partager toutes ces questions avec vous et penser la suite, nous vous donnons rendez vous *** le jeudi 11 novembre à Saint Denis*** pour une grande et belle fête dont le programme plus précis sera dévoilé plus tard. Ce sera l’occasion de festoyer sur la playlist LDF des 10 dernières années, mais aussi de discuter de pratiques radio et tout simplement, de bricoler une émission ensemble et en direct.
D’ici là, réservez donc votre 11 novembre !
Il n’est pas encore dit que l’esprit de Langues de Fronde se mette en sommeil !

* Si d’ici le 11 novembre vous voulez nous contacter, vous pouvez toujours nous écrire sur languesdefronde@riseup.net. Si on ne répond pas tout de suite, patience ça viendra, nous ne sommes pas farouchement connectées à cette boîte mail, mais on finit toujours par y faire un tour…

 

Juin 2022 : Générique de fin (2) Point Virgule

A partir de cet été, Langues de Fronde se met -temporairement ?- en retrait.

Pour cette émission de juin 2022, émission « point virgule », nous vous proposons des montages d’émissions précédentes qui nous ont marquées, des lettres envoyées ou lues en direct ainsi qu’un montage inédit. Pour prolonger la thématique, l’émission est ponctuée de musiques de générique de fin de film.

Vous pouvez écouter l’émission directement à partir du lecteur ci-dessous ou l’enregistrer et l’écouter quand vous voulez en cliquant droit puis enregistrez sous sur le lien ICI

Déroulé de l’émission:

5’43 Fiction sonore « Projet Extérieur »

16’58 Musique de fin du docu-fiction Born in Flames (The bloods undercover nation)

20’12 Carte postale sonore d’Eliam

31’24 Extrait d’une interview de l’émission de décembre 2014 « Gestation et Accouchement »

41’04 Judith au micro (mars 2022)

44’28 Musique de fin de Tomboy de Céline Sciamma (Always de ParaOne)

46’38 Extraits de l’émission « correspondances adolescentes » -juin 2021-

52’13 Carte postale de Lucile

54’43 Lettre de Chloé

57’30 Lettre de Léa

1h01’12 Musique de fin de Volver de Pedro Almodovar (A Good Thing de St Etienne)

1h04’38 Extrait de l’émission « Quand on prend le ballon » – décembre 2016

1h15’44 Musique de fin de Boulevard de la Mort de Quentin Tarantino (Chick Habit d’April March)

1h18’26 Medley de nos années ado

1h22’12 Sous les étoiles, extrait de l’émission d’août

1h27′ Musique de fin de Thelma et Louise de Ridley Scott (Thunderbird de Hans Zimmer)

Mai 2022 : Générique de fin (1)

Pour cette émission de mai, Langues de Fronde s’est plongé dans ses archives, a ouvert les tiroirs des émissions passées, a dégoté des morceaux d’intro, de chroniques, de moments qui ont marqué la vie du collectif sur les ondes.

Une émission pour marquer une pause, fabriquer un début de générique de fin, faire une place à toutes ces voix qui ont résonné à Langues de fronde depuis 2013.

Pour télécharger l’émission, c’est ici (clic droit sur la barre de lecture, enregistrer sous)

 

avril 2022 Littérature jeunesse (2ème volet)

Et à nouveau… place aux livres et aux enfants ! enfants que nous avons été, enfants à qui l’on s’adresse, enfants qui nous interpellent. Que cherchons nous dans les livres dits pour enfants, dans la littérature ado ? Comment choisit-on les livres, des livres qui reflètent nos quotidiens, les questions sociales, mais aussi des livres qui ouvrent les imaginaires ? Comment conseiller des lectures à des ados, comment choisir pour des enfants ? et encore comment retrouver les enfants en nous.

Vous pouvez télécharger l’émission ICI

lecture : Judith nous partage sa version du livre Les Piquants de Goz

Chronique du répondeur : les enfants nous racontent leurs histoires

« Le grand Lustucru » par Colette Magny

archive Marguerite Duras parle avec des enfants

archive Dumayet parle avec un enfant de Poil de Carotte / émission « lire c’est vivre »

« La mer fait des vagues », Anne Sylvestre (Fabulettes marines)

la Chèvre de monsieur Seguin, le Petit Prince, ces livres pour enfants qui nous font tourner autour de la questions de la mort ?

archive Marguerite Duras parle avec des enfants

lecture d’un extrait de Le Canard, la mort et la Tulipe de Wolf Erlbruch

« le Ptit quinquin » par Colette Magny

mars 2022 – Littérature jeunesse

Pour cette émission de mars, place aux livres, place aux enfants.

Vous pouvez écouter l’émission ci-dessous ou en cliquant droit sur le lien puis télécharger la cible du lien sous…

Bonne écoute

Bibliographie et lien:

  •  Queer education
  • le sonolab de Jet FM
  • « La pire des princesses » écrit par Anna Kemp, illustré par Sara Ogilvie et traduit par Emmanuelle Pringault aux Éditions Milan
  • « Garçon et Fille bricolent » de Hilde Matre Larsen et Mari Kanstad Johnsen, traduit pat Marie Valera, aux Éditions Cambourakis
  • « En apnée » de Meg Grehan, traduit par Aylin Manco, aux Éditions Talents Hauts
  • « Dans un rayon de soleil » de Tillie Walden, traduit par Alice Marchand aux Éditions Gallimard jeunesse
  • « Snapdragon » de Kat Leyh, aux Éditions Kinaye
  • « Sept jours pour survivre » de Nathalie Bernard, aux Éditions Thierry Magnier

Musiques:

  • « Entre toi pi moi pi la corde de bois » de Lisa Leblanc
  • Doreen Ketchens joue avec the French Quartier

 

 

 

 

Février 2022 – Transfuges de sexe

En février, on poursuit notre petite série sur les approches matérialistes et intersectionnelles des vécus et des parcours trans avec le sociologue Emmanuel Beaubatie qui a publié « Transfuges de sexe, Passer les frontières du genre » en mai 2021.

Pour télécharger l’émission, c’est ici

Pour l’écouter directement cliquer là :

Le premier volet a commencé en décembre par une interview de Pauline Clochec qui a codirigé le livre matérialisme trans.

Le livre Transfuge de sexe analyse les transitions de sexe comme une mobilité sociale. Il aborde aussi des aspects matériels, très concrets, des parcours de transition dont on parle très peu quand on parle des trans. Il prend en compte les vies des trans dans leur globalité, et notamment au sein de plein d’institutions comme la famille, l’école, le travail, la médecine, la justice, dans l’espace public et parle même des sexualités des trans et de leur possible changements au cours ou à la suite de transitions.

Pendant l’émission, on a pris le temps de déplier un peu la densité de contenu du livre et on a essayé de donner un petit aperçu des réflexions développées dedans.

D’abord, on parle de l’histoire de la fabrique des trans en survolant les approches médicales et les études queer y ont participé.

Puis on explique les injonctions contradictoires que les institutions médicales et juridiques imposent aux trans et les facteurs sociaux qui facilitent ou rendent plus difficile une transition.

Après la première pause musicale, on aborde le cœur de la réflexion du livre, à savoir que la transition n’est pas qu’une question d‘identité de genre, c’est aussi et surtout une question de mobilité sociale, ascendante pour les hommes trans et descendante pour les femmes trans. Les deux versants de la transition de sexe ne recevant pas le même accueil et n’impliquant pas le même vécu.

On parle aussi l’idée que la sexualité joue un rôle primordial dans les parcours de transition et que « les orientation sexuelles contribuent à faire ou défaire l’appartenance à un sexe ou à l’autre ».

Enfin, on termine par quelques courtes minutes pour présenter la réflexion autour de « l’espace social du genre ». Comme on n’a pas eu le temps de finir là dessus, si vous avez envie d’aller plus loin, on vous invite à écouter l’émission sortir du patriarcapitalisme dans laquelle il a été invité.

http://sortirducapitalisme.fr/sortirdupatriarcapitalisme/317-transfuges-de-sexe-une-analyse-materialiste-des-parcours-trans

Voilà, bonne écoute !

Les musiques de l’émission :

Billy Tipton, Begin the Beguine

Rocco Katastrophe, Halfway Happy

Ryan Cassata, Check Engine

Janvier 2022 – poésies

Pour cette émission de rentrée 2022, nous avons eu envie de lire de la poésie et de vous en faire écouter.

Vous pouvez écouter l’émission ci-dessous ou la télécharger ici (cliquer droit, puis enregistrer la cible du lien sous…)

Poèmes et slams, dans l’ordre d’écoute

  • 1’14 » : Citation de Sonia Chiambretto
  • 1’52 » : poème d’André Chedid
  • 3’35 » : Extrait de « Lettres aux jeunes poétesses » d’Edith Azam, aux Éditions L’Arche
  • 6’17 » : « Le soleil et ses fleurs » de Rupi Kaur
  • 7’38 » : « Éloge de la douceur » d’Aurélie Godefroy, mis en son par Clowé
  • 14’13 » : « Insomnie et autres poèmes » de Marina Tsetaieva
  • 16’50 » : « Fucking Visa » de Farah Chamma mis en vidéo par « Appelle moi poésie »
  • 21’13 » : « Les ronces » de Cécile Coulon
  • 23’46 » : « Quand je ne dis rien je pense encore » de Camille Readman-Prud’homme
  • 25’01 » : « Not all men » de Joëlle Sambi
  • 26’52 » : poème issu du recueil « Auschwitz est mon manteau et autres chants tziganes de Ceija Stojka
  • 27’37 » : Slam de Lisette Lombé
  • 29’46 » : « Ma force » de Cécile Coulon
  • 31’18 » : Thérèse et Isabelle de Violette Leduc
  • 32’58 » : Vers luisants de Brigitte Fontaine
  • 40’02 » : « Elle rit » et « le Monsieur du Boulevard Saint-Martin » de Nathalie Man
  • 43’30 » : « Un thé dans la toundra » de Joséphine Bacon
  • 43’44 » : « Quand je ne dis rien je pense encore » de Camille Readman-Prud’homme
  • 45’03 » : « Bleuet » de Maggie Nelson
  • 50’27 » : poème de Louise Labbé
  • 51’19 » : « Le monde est un couteau » de L. Juniper
  • 52’15 » : « People’s Faces » de Kae Tempest

Musiques :

  • Unsuk CHIN – « Advice from a caterpillar » interprété par Anthony Thompson
  • Verde PRATO – « Neskaren Kanta »
  • Gabriela KAUFMANN improvisation pour Clarinette basse
  • Pietra PIED DE BICHE – « Privilege »
  • Caroline CARRIERE – « Tranquillo Agitato »
  • MYSIE « In my mind »

Décembre 2021 : Matérialismes Trans

En décembre, on a voulu prendre le temps de s’intéresser aux pensées qui abordent les questions et les vécus des personnes trans dans une perspective féministe matérialiste et/ou sociologique.
On y présente les réflexions du livre Matérialismes Trans avec Pauline Clochec, codirectrice de l’ouvrage.

Sur la 4e de couverture, il est annoncé que l’ouvrage « refuse la réductions des réalités trans à des questions d’identité ».
On a tenté de comprendre cette approche matérialiste à l’heure ou les réflexions sur les trans sont très souvent abordé avec des postulats issus du féminisme queer.
On a discuté du terme de transitude, de transphobie et de cissexime, de la place des femmes trans dans les milieu féministes, notamment queer et des féministes anti-trans.
On a questionné le concept d’inclusion très utilisé en ce moment dans les milieux féministes
On a survolé la réflexion d’un article sur conditions sociales de l’accès au corps pour les femmes et notamment les femmes trans.
Puis on a fini par une présentation et des extraits d’un article de Joao Gabriel qui repense les expériences des hommes trans en insistant sur la question raciale.

Voilà, on espère que ça vous fera cogiter, que vous en parlerez avec les copines / copains et que ça vous plaira aussi…

Bonne écoute !

L’émission est entrecoupée de morceaux de musique d’artistes trans qu’on a déjà entendue dans l’émission musicale transféministe d’avril 2020.

Decline Him, Quay Dash :

Presence of a legend, Shea Diamond,

It’s not your right to know, Tami-T,

Squared Toe Leather Boot, Quay Dash,

 

Octobre 2021: organisation syndicale et sous-traitance, « les coulisses de la lutte »

Organisation syndicale et sous-traitance

Pour cette émission d’octobre, Langues de Fronde aborde le thème de l’organisation syndicale contre le monde de la sous-traitance. A travers le documentaire « Les coulisses de la lutte », réalisé par Narimane, nous revenons sur la grève des femmes de chambre de l’hôtel Hyatt, qui a eu lieu en 2018 contre le système de sous-traitance et pour la dignité au travail des salarié.e.s de l’hôtel place Vendôme.  On y entend le témoignage de Nora, déléguée syndicale du personnel, qui nous témoigne de son vécu et nous livre dans les détails les étapes de cette lutte et ses méthodes d’organisation. Enfin nous accueillons la parole de Marielle Benchehboune, organisatrice syndicale et autrice de « Balayons les abus : histoire d’organisation syndicale dans le nettoyage », livre paru en 2020 qui revient sur son expérience en tant qu’organisatrice auprès de 3 luttes, menées par 3 collectifs, contre la sous-traitance et son monde dans l’agglomération lyonnaise.

pour télécharger l’émission, cliquez ici puis faire un clic-droit sur le lecteur pour enregistrer-sous 😉

Pour aller plus loin :

– La série « Les coulisses de la lutte » en 4 épisodes, produite par l’association Organisez-vous : https://organisez-vous.org/les-coulisses-de-la-lutte-saison-1-episode-1-sous-traitance-maltraitance/

– « Balayons les abus : histoire d’organisation syndicale dans le nettoyage » / Edition Syllepse collection : « Les Utopiques » / Parution : Novembre 2020

Musique :

– Béni de Meryl

– Skwod de Nadia Rose