Émission sur la prise en charge collective des conflits – septembre 2014

Langues de fronde est de retour sur les ondes pour une nouvelle année qui démarre avec une émission consacrée à une réflexion sur la prise en charge collective des conflits dans nos milieux féministes, non mixtes, TPG (trans-pédés-gouines), meufs/gouines/trans.

Vous pouvez réécouter et partager autour de vous l’émission en ouvrant le lien ci-dessous :

Emission de septembre 2014

Au programme…

Une discussion autour de plusieurs points :

* safe space / brave space
* schéma victime/agresseur-e : quels problèmes?
* la question de l’exclusion
* repenser la peine, la justice
* du coup on fait quoi? et qui fait quoi?
* quels points positifs de la prise en charge collective des conflits?

Références :

– Paranormal Tabou « Féminisme du ressenti »
– Les violences conjugales c’est pas qu’un truc d’hétéro. Sur les violences conjugales entre gouines, trans.
– Pas d’espace safe cette année. Texte au Copenhagen Queer Festival 2011
Lavomatic – Lave ton linge en public
Emission de Dégenrée « Féminisme et justice »

Pour vos oreilles :

* Gabylonia – Soy Mujer
* Cleo Brown – When Hollywood goes black and tan
* Domestic Violence

La lubrique !!

Le choix dans la date : 

– 20h30 mardi 9 septembre au ciné La Clef puis de nombreuses projections aux cinémas La Clef et Espace St Michel : Projection d’un film documentaire + débats sur la lutte de femmes de chambre en 2012
– jeudi 11 sept Séminaire sur  » Le discours pornographique » de MARIE-ANNE PAVEAU en présence de l’auteure organisé par l’association Genre, sexualité, langage, séance coordonnée par Stéphanie Kunert – 18h30 librairie violette and co
– Vendredi 19 sept. – 19h : Rencontre avec Kelly Cogswell lors de son passage à Paris pour la sortie de son essai « Eating fire : my life as a Lesbian Avenger » – Il est encore rare de lire les mémoires de militantes lesbiennes de l’histoire récente. Kelly Cogswell raconte ici à la fois son histoire personnelle et celle des Lesbian Avengers, groupe militant d’actions directes né en 1992 à New York. A la fois récit intime et politique, guide de la parfaite militante, Eating Fire rend compte, non sans humour, de l’importance et de l’influence de ce mouvement. Kelly Cogswell pose aussi ici les questions de l’identité, de la résistance et de la citoyenneté. Récemment des liens dans les deux sens se sont établis avec le groupe français La Barbe qui privilégie aussi des actions percutantes. Eating Fire est publié aux éditions de l’Université du Minnesota.

– Festival En première ligne à Ivry Sur Seine les 20 et 21 septembre
Rapport entre littérature et monde social, thème : l’égalité. Avec la librairie Envie de lire

– Festival Femmes en résistance – festival féministe de documentaires 27-28 sept à Arcueil Cachan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.